Politique Directeur Général

Politique Directeur Général

Section de la politique: Conseil d’administration

Sous-section de la politique: Politique et gouvernance

Titre de la politique: Directeur général 

Déclaration de la politique

Natation Canada dépend d’un directeur général talentueux, efficace et appuyé et d’une relation de solide travail positif entre le président et le directeur général. Le rôle du directeur général est de gérer l’organisation.

Objectif

Natation Canada reconnaît qu’une politique efficace de gestion dépend d’un directeur général talentueux et efficace et d’une saine relation directeur général-conseil d’administration qui est établie sur un respect mutuel, un dialogue honnête et ouvert, l’acceptation de ne pas être en accord et un soutien mutuel.

Natation Canada comprend que pour une gestion efficace, il doit y avoir une solide relation de travail et des rôles clairs entre et parmi le conseil d’administration, le président et le directeur général. Pour que la gestion de Natation Canada soit efficace, le directeur général doit travailler avec le conseil d’administration pour clarifier la distinction entre la gérance et la gouvernance. Cette relation, bien conçue, formera la base d’une bonne gouvernance. Toutefois, cette relation de travail exige des efforts et une attention constante.

Le directeur général est responsable de la gestion quotidienne des affaires de Natation Canada dans l’exécution du plan stratégique de l’organisation.

Application

La relation directeur général/conseil d’administration

Le directeur général, en tant que délégué des responsabilités de la gestion quotidienne, est le seul membre du personnel dans le conseil d’administration. Les communications du conseil d’administration avec le personnel passent par le directeur général.

Le directeur général a l’autorité déléguée de la gestion quotidienne et de la direction du personnel. Le directeur général reçoit des attentes claires du conseil d’administration. Le directeur général n’a pas besoin d’autres permissions du conseil d’administration pour agir en son nom.

Le directeur général peut demander des conseils à des directeurs individuels ou des comités du conseil d’administration, mais aucun d’entre eux (sauf le président) n’a le pouvoir ou l’autorité pour donner des instructions formelles.

Le directeur général est lié par les décisions du conseil d’administration, sauf dans les cas où le conseil d’administration a autorisé spécifiquement un tel exercice de l’autorité au président ou à un de ses directeurs.

Les responsabilités du directeur général

Le directeur général est responsable, avec l’encouragement complet du conseil d’administration, d’apporter du leadership pour établir la vision, définir les priorités, établir les politiques et créer un mouvement et une action vers l’avant, tout en reconnaissant que cette procédure ne peut se faire isolément du conseil d’administration ou des partenaires de Natation Canada.

Le directeur général préparera, avec l’approbation du conseil d’administration, un plan et budget annuel et, incluant les objectifs annuels et des mesures de performances qui démontrent comment le plan stratégique approuvé par le conseil d’administration sera implanté et évalué.

Le directeur général est responsable de tenir le conseil d’administration bien informé. En général, cela se fera par des rapports qui indiquent les progrès du plan stratégique et qui donnent et expliquent le matériel pertinent pour les réunions du conseil d’administration. On s’attend à ce que le directeur général soit candide dans le partage des informations au sujet des problèmes et des succès de l’organisation, permettant au conseil de prendre des décisions responsables et informées au nom de Natation Canada.

Le DG, avec l’accord du conseil, dirigera la gestion et l’administration de Natation Canada.   Pour ce faire, le DG :

  1. a) fera preuve de prudence budgétaire,
  2. b) adoptera de solides principes de gestion du risque,
  3. c) adhèrera aux politiques et procédures existantes de Natation Canada, et
  4. d) développera et recommandera des politiques et positions de Natation Canada, décrivant leur implication au conseil pour considération.
Responsabilités
Organisme  Action
Conseil d’administration

1. Le conseil d’administration est responsable auprès des membres de l’organisation et de ses partenaires d’assurer que l’organisation est gérée d’une manière constante avec le mandat, le plan stratégique, l’observation de la loi canadienne et les méthodes généralement acceptées du monde des affaires et l’éthique professionnelle.

2. Le conseil d’administration effectuera une évaluation annuelle des performances du directeur général. La procédure d’évaluation sera approuvée par le conseil d’administration et sera effectuée par le président du comité des ressources humaines. Le conseil d’administration au complet révisera et approuvera la compensation et les avantages du directeur général.

Comité des politiques et de la gouvernance 1. Réviser les politiques régissant le rôle du DG, pour assurer la constance dans la gouvernance de Natation Canada.
Restrictions

Le directeur général ne doit pas présenter un budirecteur généralet déficitaire au conseil d’administration.

Le directeur général ne doit pas faire, ou faire en sorte que, quelque chose soit considéré illégal ou immoral en violation du code de conduite ou des politiques du conseil d’administration de Natation Canada, ou des exigences des sources financières (Sport Canada, partenaires corporatifs, etc.) ou des franchises/organisations régulatrices (FINA, COC, etc.) sur l’autorité administrative.

Tout bris de politique doit être rapporté au président, pour garantir qu’aucune violation n’a été cachée au conseil d’administration.

RÉfÉrences

Politique des règlements administratifs de Natation Canada
Politique : conseil d’administration
: Politique : Directeur général

Revue et approuvé

Approuvé:              11 decembre 2006

Approuvé:               24 octobre  2008
Revue approuvé:  14 mai 2010

Revue:                      27 avril 2010

Revue :                      8 novembre 2017

Approuvée :            24 novembre 2017