Ressources

«Temps en Voie»

«TEMPS EN VOIE»

Les «temps en voie» ont été établis pour mieux définir le cheminement du développement des nageurs pour les conduire à des performances potentielles pour monter sur le podium olympique.

COMMENT LES TEMPS EN VOIE SONT-ILS DÉTERMINÉS:

En 2013, Natation Canada a introduit les temps En Voie afin de s’en servir comme outils dans l’identification des nageurs développements à travers le Canada. Des données de performances provenant de compétitions internationales et une moyenne du taux de progression des nageurs groupes d’âge canadiens ont été utilisé pour développer une série de trois temps en Voie dans chaque épreuve olympique. Les trois Voies ont été créées pour capturer tous les nageurs, qu’ils se développent tôt ou tard, et qui ont le potentiel de représenter le Canada au niveau international.

Depuis le printemps 2014, Natation Canada a eu l’occasion de travailler étroitement avec un groupe d’analystes du sport établie par la Banque Canadian Tire en collaboration avec À nous le podium. De ce fait, Natation Canada a eu accès à plusieurs ressources précieuses et à des outils afin d’améliorer les standards de temps En Voie. Les analystes ont travaillé avec plus de 2 millions de résultats d’athlètes de niveau international afin de fournir un aperçu de progression de la carrière d’athlètes de niveau international.

Pour le quadriennal de Tokyo 2020, Natation Canada a développé les Temps En Voie de Calibre international.

Les temps En voie originaux serviront d’outils afin d’identifier les athlètes développements qui sont en voie de réussir des performances de niveau mondial. Le même principe de base des temps En Voie originaux demeure.

L’objectif est d’identifier les nageurs en piscine 5 à 8 ans avant de potentielles performances menant au podium lors de compétitions internationales comme les Championnats du monde FINA et les Jeux olympiques. Les Temps En Voie de Calibre internationale seront l’outil d’évaluation clé pour notre programme Vers le podium et seront utilisés sous tous les aspects du développement.

Le point de départ de la natation de niveau mondial a été défini par le standard olympique (OQT). Traditionnellement, le temps de la 16e position aux Jeux olympiques les plus récents est utilisé comme l’OQT pour les prochains. Par conséquent, le temps de la 16e position Rio 2016 a été utilisé comme objectif pour chacune des trois voies pour toutes les épreuves olympiques.

La Voie 1 de chaque épreuve représente un temps à atteindre à un âge égal à la moyenne d’âge des finalistes de cette épreuve, moins quatre ans. Par exemple, l’âge moyen des finalistes du 400 m QNI chez les femmes était de 21 ans, le temps doit donc être atteint à 17 ans. Par exemple, l’âge moyen des finalistes du 400 m QNI chez les femmes était de 21 ans, le temps doit donc être atteint à 17 ans. Au 50 m libre chez les hommes, l’âge moyen était de 26 ans, le temps doit donc être atteint à 22 ans. En atteignant des performances de niveau international à cet âge, les athlètes auraient quatre ans pour développer les techniques et tactiques nécessaires pour atteindre leur performance optimale théorique et monter sur le podium. En utilisant le taux de progression développer par le groupe d’analystes, cinq années ont été calculées pour chaque épreuve à partir du temps et de l’âge cible.

À partir des temps En voie originaux, la Voie 2 et la Voie 3 représentent la progression à atteindre une et deux années auparavant. Le même taux de progression que pour la Voie 1 a donc été utilisé. Le but de la Voie 2 et 3 est d’identifier les nageurs qui se développent plus tardivement, mais qui sont aussi sur la voie de performances mondiales. Ceci, combiné à la fenêtre de développement de 9 ans de la Voie 1, devrait cibler tous les cas particuliers se trouvant de 5 à 8 ans de performances menant au podium.

Ressources
Nom Ressource
Temps en Vote 2017-2020 (septembre 2017) on-track-times-2017-2020-update-september-2017_fra-1.pdf